BOURSE STAGES ETE 2010 – Concert des Lauréats – Mardi 19 octobre 2010

Publié le 30 octobre 2010

Grâce à la Direction du Conservatoire et  à nos généreux sponsors privés …

  • M. Laurent MICHEL, M. Gilles ORIN- Luthiers à RENNES
  • M. David DEROY – luthier à Vannes,
  • M. DUROS et M. ROUSSEAU- librairies musicales, vente d’instruments
  • l’Union Régionale des APEC

…l’opération bourse d’été 2010 a pu nous permettre d’aider 6 grands élèves du CRR à financer une partie de leurs stages d’été.

Un grand merci à nos partenaires qui nous sont fidèles depuis plusieurs années. Un grand merci également à ceux qui ont été séduits par cette démarche pour une 1ère fois cette année, et ont tenu à aider nos grands élèves.

Au cours du concert des Lauréats du mardi 19 octobre dernier, le public présent composé d’élèves du CRR – des plus petits et jusqu’aux plus grands – de parents d’élèves, de sponsors, d’amis, de professeurs et de la Direction du CRR a pu entendre les prestations de 3 des 6 lauréats, accompagnés au piano par Lucette MARLIAC  :




La Fantaisie de Hummel

par Marius BERGEON

au Tuba



Concerto pour violon Butterfly lovers

de He Zanhao et Chen Gang

par Hélène CHUBERRE



La Polonaise brillante de Wieniawski

par Lucie MENIER

au Violon


Loïc, Morgane  & Siwan, les 3 autres lauréats, qui n’ont pu se déplacer à ce concert, ont eu la gentillesse de nous envoyer un compte rendu de leur stage. Nous tenions à ce que chacun de leur retour d’expériences soit lu durant ce concert, dans le but d’apporter au public présent le vécu de tous les élèves bénéficiaires de cette bourse 2010.

Compte-rendu de Loïc :

J’ai effectué un stage de piano de 10 jours à Courchevel du 20 au 31 juillet avec Hervé N’Kaoua, professeur au CNSM de Lyon. Ce stage est en fait une académie (Music’Alp) qui regroupe environ 250 stagiaires pour une quarantaine de professeurs. Sa particularité est qu’il est organisé par Pascal Devoyon (professeur de piano à la Hauchschule de Berlin) et sa femme, Rikako Murata, à la fois en europe et au japon. La moitié des stagiaires est donc d’origine japonaise.

Le niveau global des étudiants est assez élevé (beaucoup viennent des CNSM ou bien des autres grands conservatoires européens) et ce en raison de la qualité des enseignants.

Le contenu des cours varie selon le professeur, mais, de manière générale, les stagiaires ont une heure de cours tous les deux jours. Le reste du temps, ils ont la possibilité de travailler dans des studios mis à leur disposition ou bien ils peuvent aller écouter les autres cours. Des cours de musique de chambre sont également proposés, ainsi que d’autres activités tel le yoga par exemple. Pour ma part, j’ai beaucoup travaillé car je préparais des concours importants, mais j’ai aussi pu assister à de nombreux autres cours (notamment ceux de Pascal Devoyon) ce qui fut extrêmement enrichissant. Ce stage est aussi un lieu privilégié pour effectuer de nombreuses rencontres avec des musiciens de tous horizons. Il y a également tous les deux jours un concert organisé par les professeurs dont l’entrée est libre pour les stagiaires.

Par ailleurs, il est important de dire que les conditions d’hébergement sont vraiment très bonnes et que de manière générale le rapport qualité/prix est excellent : logement dans un hôtel 3 étoiles, piscine et sauna à disposition, des pianos très corrects dans les salles de travail, un cadre très agréable…

Les brochures d’inscriptions sont à disposition à partir des vacances de février et je conseil aux étudiants qui souhaitent s’y inscrire de ne pas attendre (pour ma part, je me suis inscrit juste avant Pâques).

Compte-rendu de Morgane :

Ayant depuis quelques mois décidé de me présenter au cnsm de Lyon en septembre 2010, j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté et organiser au mieux mes vacances d’été pour préparer le concours. Au tout début de l’été j’ai donc effectué un stage de violoncelle d’une semaine avec Frédéric Borsarello. Ce stage se passait à Torcé vivier en charnie, petit village au fond de la Mayenne (53) et se déroulait du 27 juin au 4 juillet. Nous étions un petit groupe de stagiaires (une petite dizaine je crois) car seul un professeur était présent. L’ambiance était donc très familiale. J’ai rencontré notre professeur  Frédéric Borsarello pour la première fois, le jour de mon DEM à Rennes. Comme j’avais trouvé ses commentaires pertinents et qu’ Annick Renezé me l’avait conseillé, j’ai fais plusieurs stages avec lui car je trouve qu’il est important d’avoir un « suivi » qui nous permet de prendre conscience de nos progrès…
Au programme de ce stage, nous avions :
– préparation du premier tour du concours (une étude et un mouvement de concerto)

– déchiffrage du programme du deuxième tour- préparation d’un concert pour ensemble de violoncelle et chœur

Le deuxième stage effectué, avec Yvan Chiffoleau se passait à Arcachon, dans le cadre des « rencontres musicales » du 17 au 28 août. j’ai décidé de faire connaissance avec Yvan Chiffoleau, professeur chez qui je me suis présentée au cnsm de Lyon. Ce stage m’a permis non seulement de rencontrer des professeurs et musiciens prestigieux mais aussi des élèves des conservatoires supérieures ou souhaitant s’y présenter à la rentrée. Dans la classe de M. Chiffoleau, huit de ses 12 élèves à ce stage préparaient le même concours que moi. J’ai trouvé très enrichissant de pouvoir assister à leurs cours, leurs demander conseils et les écouter. En dehors des cours avec notre professeur qui avaient lieu tous les deux jours, nous avions la chance de pouvoir répéter tous les jours avec un accompagnateur. Nous étions environ 70 stagiaires pour 5 professeurs.
Je me suis inscrite à ce stage la deuxième semaine de mai, il faut effectivement ne pas s’y prendre trop tard pour s’inscrire à ce type de stages car les places sont limitées. Contrairement à ce que l’on entend beaucoup, les professeurs n’acceptent pas que les stagiaires qu’ils connaissent.  Je crois que tout simplement les stagiaires étaient inscrits par ordre d’arrivé de leurs bulletins.

Aujourd’hui, je peux affirmer que ces stages ont été très bénéfiques puisque je viens de rentrer dans la classe de Yvan Chiffoleau au CNSM de Lyon. Un grand merci pour votre soutien.

Compte-rendu de Siwan :

Cet été, j’ai suivi un stage organisé par  l’Académie Internationale de Courchevel, ou « MusicAlp », à la deuxième session du 31 juillet au 11 août.  C’était un très grand stage avec au moins une centaine de participants et peut-être une quarantaine de professeurs.  La plupart des instruments étaient représentés– piano, les instruments à cordes, flûte, hautbois, clarinette…  J’ai eu l’impression que le niveau général des stagiaires était élevé; minimum cycle spécialisé. Il y en avait aussi des élèves de licence, de master et de doctorat, et aussi des enfants prodiges de dix ans qui jouaient déjà des concertos de Mozart !

Durant ce stage de dix jours, nous avions cinq cours avec le professeur du choix (soit un cours tous les deux jours) . D’excellents concerts et conférences étaient donnés le soir par les professeurs.  Nous disposions de beaucoup  de salles de répétitions pour répéter pendant la journée. Nous pouvions aller écouter d’ autres cours aussi, quel qu’en soit le professeur, mais aussi  aller explorer la ville de Courchevel ou se balader en montagne.

Mon professeur de choix pendant le stage était Florent Boffard, professeur de piano au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.  Je l’avais choisi en raison de son expertise en musique contemporaine – quelque chose que j’étudie beaucoup en ce moment – dans l’espoir d’avoir les conseils de quelqu’un qui était vraiment spécialiste de ce genre.  J’ai appris beaucoup avec lui :  il avait une approche très pragmatique, même envers des morceaux contemporains très compliqués et rébarbatif, mais ce qu’il m’a apprit le plus était que le piano était mon ami, et qu’il fallait seulement coopérer avec le piano pour atteindre des bonnes choses.

J’ai rencontré beaucoup de professeurs et d’élèves différents pendant le stage, venant de plusieurs pays – c’était une expérience riche pour cela – des gens du Japon, Corée du sud, Taiwan, Espagne, Italie, France – pas de surprise :  j’étais la seule stagiaire Galloise !  Ca fait du bien de rencontrer d’autres musiciens, souvent on se rend compte qu’on est dans la même situation.  On peut très vite se faire des amis dans ce cas, et ça donne l’occasion de beaucoup  échanger– ça fait du bien parce qu’on se rend compte qu’il y a d’autres personnes qui ont des mêmes problèmes musicaux, ou des mêmes inquiétudes artistiques que nous.  Dans ce cas on peut s’encourager et se soutenir mutuellement, et partager des avis ou des conseils entre nous.

Le stage m’a donné l’occasion de m’immerger complètement dans la musique pendant quelques jours, de ne rien faire d’autre que répéter, parler de la musique, écouter de la musique… et c’est pour cela que j’ai autant avancé  dans mon jeu avec les morceaux que j’avais apportés pendant le séjour.  J’ai beaucoup progressé grâce un travail intensif.  Le stage m’a donné une vision plus réaliste du monde musical ainsi on se rend compte qu’il y a des bons musiciens partout dans le monde.  Mais il ne faut pas être effrayé ou découragé par cette réalité mais la voir plutôt comme un motif pour travailler encore  plus.

Mes conseils pour de futurs étudiants souhaitant faire ce stage… :  Il est vrai que le stage peut créer une atmosphère très compétitive, intensive, et peut-être même inquiétante, où on est constamment entouré par des musiciens de très haut qualité.  On peut donc facilement devenir incertain de son valeur et même démoralisé.  Mais le stage crée aussi un environnement extrêmement nourrissant et enrichissant pour apprendre beaucoup de choses et pour rencontrer beaucoup de personnes très intéressantes– je pense qu’il faut y aller en se souvenant que c’est pour cela qu’on y va.  Sinon c’est facile d’être noyé dans toutes ses inquiétudes et ne pas avancer.  Il faut le faire pour soi-même, et de ne pas participer à ce « théâtre d’ego » qu’on trouve si souvent dans la musique où les gens sont mis en catégorie ou en rang selon leur niveau.  Il faut y aller en pensant seulement aux choses qu’on veut apprendre, développer et atteindre personnellement – comme ça on est libre pour vraiment avancer et pour avoir la meilleure expérience possible.



3 réactions sur BOURSE STAGES ETE 2010 – Concert des Lauréats – Mardi 19 octobre 2010

  • germon dit :

    Bonjour,

    Ayant appris que vous pouviez attribuer des bourses pour des stages d’été, et étant danseuse contemporaine diplômée du conservatoire de Rennes, élève du conservatoire jusqu’à l’année dernière, je souhaiterais avoir de plus amples informations pour candidater à ces bourses, ayant été sélectionnée pour participer à un programme d’un mois se déroulant à Vienne cet été.

    Bien cordialement

    Lucie Germon

    • redacteur dit :

      Bonsoir Lucie,
      Nous attribuons des bourses uniquement aux élèves inscrits pour l’année 2010-2011 au Conservatoire. Si ce n’est pas votre cas, nous ne pourrons pas accepter votre dossier de candidature.( J’ai reçu un fichier avec le nom des grands élèves. Je n’y ai pas vu votre nom). Désolée pour vous.
      Laurence CHUBERRE – secrétaire de l’APEC

  • Nicole Brière dit :

    Très bonne initiative.Etant présidente de l’Union Régionale FNAPEC,je pense créer un blog pour diffuser les infos dans les autres écoles de musique de Bretagne.Quelle est la procédure?
    Merci Nicole

  • Laisser une réponse

    Derniers articles

    Nuage de tags

    Actions en cours adhésion Aide financière Assemblée Générale Bourses Bureau Carillons CHAMD collation Concert Conseil d'Administration Conseil d'Etablissement COP courrier danse Doléances Débat emploi du temps Equipement de danse flûte inscription Instruments lauréats Mairie Manuels Nouveau conservatoire orchestre symphonique Parents d'élèves Participation Partitions Permanence Petites annonces Portes ouvertes post DEM Pétition Rentrée Représentation Règlement intérieur Réponse officielle Réservation Réunion Saison culturelle Stages d'été violon violoncelle

    Meta

    Apec-Conservatoire-Rennes est fièrement propulsé par WordPress et le thème SubtleFlux traduit par WordPress tuto.

    Copyright © Apec-Conservatoire-Rennes.